L’Être et Lui seul : l’existentialisme est un nihilisme

En prémices d’un tel exercice, il serait d’usage d’adresser une courte et raisonnable notice. À l’affinage de mes lignes, d’autres titres moins axés sur l’offensive étaient d’abord possibles. Pleine de promesses, une première rédaction débutait tranquillement le 27 mars dernier – déjà suite à une étude antérieure d’une année, elle-même suite logique et cristallisation des … Continuer la lecture L’Être et Lui seul : l’existentialisme est un nihilisme

CXIX

Il n’y a pas de plus fameuse cristallisation du nihilisme que celle prônée par les hypothèses de Big Crunch, Big Bang et Big Bounce, c’est-à-dire le dogme pilier, le mythe fondateur des religieux vénérant le néant. Le vide n’a, au demeurant, jamais été observé et reste condamné à stagner au niveau d’une conception humaine contraire … Continuer la lecture CXIX

XXXVI

C’est parce que la modernité est noyée dans le nihilisme qu’il faut revoir, un à un, tous les piliers sur lesquels elle repose, et, plus encore, éprouver chacune de ses avancées ou propositions de progrès. Continuer la lecture XXXVI