XCVII

Le fondement de l’être est caractérisé et défini par l’interaction entre son esprit, et son environnement qui lui offre des choix, le « bon » ou le « mauvais » étant spropositi. Son développement repose sur la capacité à faire, ou à ne pas faire, ces choix. Pourrait-on, alors, comprendre des types distincts d’hommes : … Continuer la lecture XCVII

LXXIII

Dès l’enfance, la mission qui m’avait été attribuée sur Terre était claire : le vecteur de mon sentiment spirituel me pousserait à toujours chercher le plus efficace moyen de vivre en osmose avec les lois du cosmos et de participer à la perpétuation de son ordre harmonieux, non pas par crainte de dieux punisseurs mais … Continuer la lecture LXXIII

XXXVII

Le plus grand mal de la population est le consentement. C’est par son propre consentement qu’elle offre son pouvoir, sa souveraineté, à une poignée d’hommes ravis de s’ériger au-dessus d’elle. Par l’acceptation volontaire, elle paye des taxes, des impôts et se soumet à des lois. Sans jamais se révolter, refuser ou crier « Non ! … Continuer la lecture XXXVII